Sunday, August 3, 2008

Irony

Irony
Chandler
Immigrants come and go downtown Chandler. A wall is being built between California, Texas, Arizona and Mexico. How is the economy sustained? What about the ecosystem…? Did you find out why I called this picture “Irony”?

Les immigrants vont et viennent au centre de Chandler. Pendant ce temps un mur se construit entre la Californie, le Texas, l’Arizona et le Mexique. Comment l’économie est-elle soutenue ? Blessures dans l’écosystème… Avez-vous deviné pourquoi j’ai intitulé cette photo “Ironie“?

10 comments:

Cergie said...

Irony à cause de payless, non ?
Ce qui m'a choqué, à Palo Alto notamment, ce sont les supports de pub vivants : des personnes déguisées en écureuil par exemple agitant des pancartes à longueur de journée
Et aussi les stations de lavage de voiture, car on a des petites mains pour tout : entretenir sonjardin, walker le dog etc

Tu as pris ta photo depuis l'intérieur de ta voiture !
;o)

lyliane said...

On paye et on s'en va? On emporte quand même la marchandise je pense.
Moi je trouve que c'est bien de conserver tous ces petits métiers qui rendent plein de services, on devrait faire la même chose en France, il y aurait moins de désœuvrés .

Château-Gontierdailyphoto said...

Je donne ma langue au chat et je reviendrai demain pour avoir la réponse

hpy said...

Payless workers?

Therese said...

These Mexicans are waiting for a day job and stand near the Payless Shoe Store for hours on end. It’s hard to see…


En passant par la Lorraine avec mes sabots…
Payless « Payez moins » est un revendeur de chaussures à prix modiques. D’où l’ironie… Ces mexicains attendent parfois la journée entière que quelqu’un s’arrête et les engage pour la journée. C’est un problème souvent insoluble qui fait mal aux yeux et au cœur…

Bibi said...

Because they are paid less/will accept less than the "American" worker? Imagine that's why.

Haven't been to your blog for a while, and I am sorry, for I enjoy your postings. Love the shoes yesterday!!!

Nathalie said...

C'est donc là la bourse du travail ? Pas évident, hein ?

Sur ta photo le mot Payless est facile à lire mais pas le 'shoes' (pourtant il y a des magasins Payless Shoes en Australie, mais le logo est différent - je ne l'ai pas reconnu ici)

Je suis d'accord avec toi sur la question du mur, il n'est pas plus acceptable que celui de Jerusalem et on sait bien que les murs ça ne marche jamais. Sans parler des problèmes écologiques que tu soulèves à juste titre.

Nathalie said...

L'histoire des chaussures suspendues hier est intéressante. J'en ai vu en France, en Australie et ailleurs, je n'ai jamais compris pourquoi les gens faisaient ça. Ca semble un jeu d'adresse assez amusant, à condition que ce ne soit pas une mauvaise blague qui utilise les chaussures d'un copain.

Ta photo Cherry Time est géniale. Comment tu as fait pour suspendre tes cerises dans le vide comme ça ?
Tu as effacé le fil avec Photoshop ou tu les as placées sur une table en verre ?

Therese said...

Lucie, je marchais sur le trottoir d'en face.

Nathalie, tu as raison le logo a change mais pas encore partout. Deux O ont ete ajoutes sur les nouveaux signes.

Anonymous said...

Nathalie
I have seen suspended shoes on a wire on the road between motorway Remoulin exit and Avignon !
I don't know the purpose
It would be interesting to
I'am curious