Wednesday, December 15, 2010

Warmth

633
Paris, France 2010

It’s easier for me to find part of a poem by Charles Baudelaire (The Flowers of Evil, Elevation, 1857) to thank you for your thoughts
Among various translations, I chose this one by Said Leghlid:

…Behind the nuisances, and the vast chagrins
Amassing with their weight our bewildered existence,
Happy is he who can with a vigorous wing
Propel towards the luminous and serene realms;…



Il est plus facile pour moi de partager un extrait de Baudelaire (Les Fleurs du Mal, Elévation, 1857) pour vous remercier de vos pensées

…Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse
Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
S’élancer vers les champs lumineux et sereins….
Charles Baudelaire

23 comments:

Olivier said...

l'ensemble est superbe, et bravo pour la gestion de la lumiere

ELFI said...

..un peu de lumière et de chaleur dans ce monde!

cieldequimper said...

I can hear a purr! Baudelaire c'est tellement beau.

T. Becque said...

That's the sweetest expression/moment you caught.

Marguerite-marie said...

un bien beau message, merci à toi. Bises de Bretagne

M.Kate said...

Beautiful poem and pictures.

Daniel said...

J'aime bien Baudelaire.
Joli texte.
A son époque il fut condamné pour outrage...
Très bonne journée A +

claude said...

Merci Thérèse pour penser à nous qui avons pensé çà toi !

Bibi said...

Quelle photo charmante, et Baudelaire est mon poete francais prefere....j'ai tout son oeuvre.

Miss_Yves said...

Une lumière.... séraphique!

Cela me plaît de voir Baudelaire traduit en Anglais
. Exercice très délicat .Le choix des mots est excellent, mais comment restituer exactement l'alexandrin ?

Château-Gontierdailyphoto said...

Touchant par l'image et par les mots.
Bon courage à toi.

Diane AZ said...

Beautiful moment and words, Thérèse!

Bhavesh Chhatbar said...

Hi Thérèse,

I hope you are doing good!

There is a beauty in this post, visible and verbal!!

Happy Holidays!!!

Brenda's Arizona said...

Wish I read French, I'd love to know what your other comments are.
The expression, both from poem and from kitten, say so much!
Lovely, Therese!

James said...

What a wonderful photo and poem.

hpy said...

Tout mignon.

myko said...

Belle photo, c'est amusant de voir ce chat ébloui par la lampe ;)

Carla said...

HI Therese, beautiful photo and wonderful mood. Love your cat. CArla

Delphinium said...

En effet, ce bon vieux Charles, est un excellent poète pour exprimer les aléas de l'existence. J'aime beaucoup cette photo et celle du précédent post. Il n'est pas facile d'accompagner nos êtres chers sur le chemin de l'existence, mais d'une façon ou d'une autre, il y a toujours un enseignement à en tirer, un sourire à saisir et des mains à serrer. Vous m'excuserez, je n'ai pas trop le temps en début de semaine pour visiter les blogs, je le fais plus en fin de semaine. J'espère que tout se passe bien. A tout bientôt. Et bises

Cergie said...

Baudelaire qui aimait tant les chats et a traduit et fait découvrir Edgar Poe dont il a traduit 'the Raven' tout à fait dans l'esprit de cette photo au chat blanc.

Marie said...

Quelle belle photo, Thérèse.

Miss_Yves said...

La bannière est délicieusement de saison.

Giulia said...

Chut, taisez-vous, ne respirez plus, c'est trop beau. Quant aux chats et Baudelaire, cela allait de soi (de soi et même de ...soie avec ce blanc et cette lumière si douce). Quant aux mots... non je n'ai pas (plus) de mots!