Tuesday, January 27, 2009

Performance

227 1

Chandler, Dobson & Queen Creek



« By the work one knows the workmen »


« Par le travail on connait les ouvriers »


Jean de La Fontaine



227 2

10 comments:

claude said...

Du goût, un peu de patience, et du métier et voilà le travail !

Olivier said...

beau dicton de mr la fontaine et beau travail de ce carreleur.

Daniel said...

Autre maxime: "C'est au pied du mur qu'on voit le maçon".
Longtemps dénigré le travail manuel semble à nouveau être reconnu. Les orientateurs, dirigeaient les "brêles" vers les travaux manuels alors que que ce dut être tout le contraire...
Je ne vais pas refaire le monde. lol
Bonne journée. ;-))
Nota : Brêle de Brêlage pour ânes bâtés terme de l'armée des années 60 pas très "fute" "fute" en somme.

delphinium said...

J'ai toujours été fière de mon papa qui est un manuel. A la force de son poignet, il a fondé son entreprise. Et il continue aujourd'hui à se battre pour trouver du travail pour ses employés.
J'aime beaucoup la première photo. L'homme au travail, un peu étonné qu'on le prenne en photo. Et le parasol qui met de la gaieté dans ce mardi un peu tristounet. Merci!

Virginia said...

I like your quote and I love this man doing what he does best with that friendly smile! Everyone that has a job these days needs to smile!
V

Thérèse said...

Claude et Olivier. Il en a passé des heures et des heures dans ce centre commercial et lorsque je suis venue pour donner la photo le lendemain de la prise, il avait disparu…

Daniel, je ne connaissais pas ce dicton mais maintenant oui. Les deux auraient pu se cotoyer…

Delphinium, bien contente d’avoir envoyé un rayon de soleil et un petit bout du sourire de ce monsieur dont j’avais écirt le prénom sur un si petit bout de papier que lorsque j’ai voulu le retrouver celui-ci s’était envolé… Hommage aux papas manuels en même temps. mon propre papa en faisait partie.

Virginia you are right, it reminds me of the 80s when everyone suddenly was nice to get the job and when estimates were ready in a day.

Lucie said...

Par le travail on connait les ouvriers
Par le chapeau aussi, qui ressemblent à ceux pendus dans l'entrée de mon beau frère viticulteur-berger...
Les savoir faire se perdent, j'aime pourtant bien tout ce qui se fait à partir de modules de base : vitrail, mosaïque donc, montage de brique, pavement comme à Berlin ou Prague

Bibi said...

Pas exactement la meme chose, mais il existe aussi "C'est en forgeant qu'on devient forgeron." En tous cas, ces messieurs font bien leur travail. J'adore le bleu et le jaune ensemble.

hpy said...

Tout est dans le détail.

Miss_Yves said...

Réponse à ta question :
hélas ! les guerres tribales au Rwanda ont donné lieu à des massacres à la machette .
C'est le pourquoi de "Flow my tears de "Dowland