Friday, March 20, 2009

Intermezzo

Photobucket


Tempe, 2009


A break for the eyes, for the mind.
Look at the picture and write what you think or pass on it.

Then, on Sunday, all replies will appear in the comments section:
*around 10pm on Sunday (Mountain/Arizona time) *6am on Monday (Central Europe Time) * *


*
Une pose pour les yeux, pour l’esprit.
Regardez la photo : écrivez ce que vous ressentez ou bien passez votre chemin.

Vos réponses seront toutes affichées, dans la section des commentaires, dimanche
*aux environs de 22h (Mountain/Arizona time) *lundi 6h (heure d’Europe centrale) *

12 comments:

claude said...

Une pose pour les yeux, je veux bien, mais pour l'esprit ce n'est pas sût ! On dirait des hamacs, na !
Justement pour se reposer l'esprit !

Daniel said...

Une autre façon de mettre les voiles!!! lol

Miss_Yves said...

Ca plane pour moi...

Miss_Yves said...

Un vrai rêve ...les ombres, le bercement, les palmiers...

Yogesh Naik said...

Wow ! thats a great picture, reminding me of what i am missing this weekend !!

Abe said...

Three sets of bikini "G" strings, or thongs; small, medium, and X-large.

Dusty Lens said...

This hammock is too small. This hammock is too high. And this hammock is just right!

Marguerite-Marie said...

ça me fait penser à "Boucle d'Or" relookée . Elle arrive près de la maison des ours, c'est l'été, la maison est fermée et les ours sont partis dans la forêt mais dans leur jardin à coté de la table de jardin (qui est indispensable si elle veut essayer les chaises et manger dans les écuelles....) accrochés à deux gros arbres, 3 hamacs. Le grand pour papa ours, le moyen pour maman ours et le petit pour petit ours et là elle s'endort dans celui du dessous . De toute façon elle est trop petite pour atteindre les 2 autres.
Chut! elle dort... et lundi matin Thérèse la trouvera à moins que les ours soient déjà rentrés de leur week end en forêt. Dans ce cas elle se sera sauvée quand elle les aura vus et gros ours dira de sa grosse voix :
"et voilà ce qui arrive quand on écoute pas sa maman!"
j'ai dû lire cette histoire je ne sais combien de fois à mes filles dans l'album du "père castor" aux si jolies illustrations et j'adorais cette conclusion que je rendais très menaçante...

Bergson said...

et les nages voyant la misère du monde déplièrent leurs ailes et dans un même élan partir vers une autre planète pour ne jamais revenir !
ET les hommes continuèrent de s'entredéchirer comme si de rien n'était

lyliane said...

Il faut grimper là haut pour pouvoir se reposer? la sieste ça se mérite.

Château-Gontierdailyphoto said...

Des culottes de grands mères géantes !

Miss_Yves said...

Très amusants, et assez révélateurs , ces commentaires ...