Thursday, March 5, 2009

McCullough Price House

252 1

Next to the Chandler Mall On Chandler Village dr. 2009

This 1938 Revival style house, built by William McCullough, was donated to the city by the Price Family; it was then renovated and opened in 2007 to the public.
The place acts like a visitors Center. There is a gallery (a photographic exhibit about Arizona’s resorts right now) plus you can rent the place for any kind of meetings.
The light was kind of weird that morning.

Cette maison de style Néo-classique construite en 1938 par William McCullough a été donnée à la ville par la famille Price. Elle fut ensuite restaurée et ouverte au public en 2007.
Elle joue le rôle d’un syndicat d’initiative. Il y a une galerie (à l’heure actuelle une exposition de photos sur les centres de villégiature d’Arizona) et des salles qui peuvent être louées pour diverses réunions.
La lumière était singulière ce matin là.

Meanwhile... tonight...

Pendant ce temps... ce soir...

252 2



13 comments:

Olivier said...

la lumiere donne un effet de château à la belle au bois dormant.Calme, reposant, j'aime bien cette tonalité

Daniel said...

Magnifique construction...
Je ne me lasse pas des levers ou couchers de soleil, celui ci est particulièrement joli.
Bonne journée ;o))

Olivier said...

merci pour l'explication

Cergie said...

J'imagine qu'il avait plu, ou que le ciel était chargé de poussière et puis le soleil s'est glissé en dessous d'un nuage.
Du moins c'est une lumière d'opposition. Ce sont les plus belles : un ciel qui correspond à un état et une lumière à un autre. En fait tes tons sont très nuancés et j'aime bien finalemnt lorsqu'il n'y a pas trop de contrastes sur une photo, cela donne une certaine atmosphère qu'il ne faut pas faire disparaitre sous prétexte de netteté. Des couleurs nuancées cela fait du bien, cela repose.
J'apprécie ces maisons très fermées sur la rue. Elles n'ont pas besoin de s'exposer. Cela me rappelle ces maisons du Maroc ou celle maison d'un chirurgien à Arcachon : cet homme roulait dans des voitures pourries et chez lui avait des toiles de maîtres. On arrivait par le haut sur une sorte de maison de pêcheur toute basse et dedans on descendait plusieurs niveaux qui se déployaient comme un éventail vertical sur la vue de la baie et le jardin.

GMG said...

Bonjour Thérèse!
Excuse mon absence, mais j’ai été dehors de la blogosphère ces deux dernières semaines! J’essaye maintenant de récupérer les merveilles perdues…

La maison est bien, mais le ciel est vraiment superbe!!
J'aime bien les chevaux et les fleurs: aussi belles...
L'Intermezzo est fascinant; et la serie Mesa Art est très belle; en plus il y a Joan Baez et ell bouge encore... Quelle merveille! ;))

Finalement, un des plus beaux Forts de l’Inde t'attend à Blogtrotter: Le Fort Amber! Amuse-toi et bonne fin de semaine!

Pat and Abe said...

I am betting that this place is really nice inside. Like Arizona Highways is a nice magazine. I like Arizona but haven't been there since 1952.

Abraham Lincoln
Brookville, Ohio

Marguerite-Marie said...

très jolie maison qui va avec le lumière qui doit être souvent ensoleillée. Coucher de soleil splendide!!!moi non plus je ne m'en lasse pas.

Miss_Yves said...

Un coucher de soleil spectaculaire !

claude said...

Tiens, je ne suis pas venue là !
Cette maison a un style partuclier que j'aime bien. Quel beau ciel !

lyliane said...

ah! le ciel de l'Arizona, qu'elle merveille.La maison représente bien le style de la région.

Bergson said...

les syndicat d'initiative ne sont pas indiqués par une pancarte?

Peter said...

Belle maison! J'aimerai bien ouvrir la porte pour voir le reste!

Thérèse said...

Olivier, des matins sont magiques.

Daniel, malheureusement la construction n’a pas grand-chose de l’original à part la forme.

Lucie, la pollution est monstrueuse ici : nous sommes dans une cuvette et le vent des débuts d’après-midi ne suffisent pas à chasser poussières et pollution.

Gil, l’Inde : pays magique ! En Arizona la magie réside dans le ciel.

Pat & Abe, too many people inside last time I went… but I am not without dropping by once in a while.

Marguerite-Marie, Miss Yves, Lyliane, non on ne se lasse jamais de ce que le soleil nous offre. Claude, maintenant tu es…
Bergson, ben non!

Peter, trop de monde la dernière fois… mais cela va venir.