Sunday, February 21, 2010

Art and Craft people in Tubac 1/2

484 1
Tubac, Feb. 2010

A festival featuring 175 visiting artists, local artists and crafts persons in Tubac a week ago.
Tubac (around 1000 inhabitants), in the Santa Cruz Valley, 45 miles south of Tucson.

The largest town in Arizona till 1860 where was printed the first Arizona’s first newspaper “The Weekly Arizonian” and where was established Arizona’s first state park “the Presidio State Historic Park” which is going to close in March due to the crisis…

Un festival qui a rassemblé, le week-end dernier, environ 175 artistes extérieurs et la plupart des artistes locaux de Tubac.
Tubac, la plus grande ville d’Arizona jusqu’à 1860, 1000 habitants, se trouve dans la vallée de Santa Cruz, à 70 kilomètres au sud de Tucson et à 220 kilomètres de Chandler sur la route du Mexique.
Une ville où fut imprimé le premier journal d’Arizona « The Weekly Arizonian » et où fut établi le premier parc national historique d’Arizona qui fermera en mars pour cause de Crise financière…


484 2

Daniel Ramirez, from Rio Rancho, NM featured in Intermezzo

484 3

A "little guy" from a local Pottery and Craft store.

Un "mignon p'tit bout" dans un magasin d'artisanat local et de poteries.


484 4

An example of the town's architecture.

Un exemple d'architecture.

16 comments:

Virginia said...

How fortunate you are to have such access to Native American art!!!
V

Christian said...

Le tableau avec les indiens est magnifique!

Babzy said...

chouette le travail du peintre !

Miss_Yves said...

Dommage que ce parc ferme ...
la frise est si belle!
Je suis contente de trouver ici la traduction de "little guy",expression rencontrée ailleurs .

Joy said...

Lovely pictures! Thankyou! My favourite is the painter (and the painting!).

thérèse said...

Merci pour les superbes photos,tout est beau,c'est un plaisir à ragarder... un petit faible pour la sculture..
Bravo!!!!!

Olivier said...

superbe exposition, mais j'avoue que je craque surtout sur la dernière photo avec cette porte.

Bibi said...

I see a couple of things I like, especially the painting!!!!

hpy said...

Art et artisanat - je me demande souvent ou il faut tirer la frontière entre les deux. Cette fois-ci aussi.
La crise a fait, et continue de faire fermer beaucoup de choses, parfois on s'en sert même pour avoir une bonne excuse.

Peter said...

That painting of the Indian ladies is just fantastic! Would have been happy to have it on one of my walls! :-)

Abe Lincoln said...

You do have some interesting pictures here. I thought the man was painting on wine or whiskey bottles and couldn't quite figure it out.

Marguerite-marie said...

Très belle exposition, j'aime beaucoup le little guy.

Cergie said...

La ferronerie de la maison tout à fait classique du coin me plairait mais ce serait trop lourd pour toi de me la ramener ; alors le banc ?
Non, simplement la lampe en poterie, celle tu vois qui a un tout petit abat-jour trapézoidale. Je craque !
Sérieusement, je suis revenue avec moins de bagage que je n'étais partie de Guyane et je regrette notamment un agouti en bois de belle taille. Une pièce unique, pas chère du tout (quel est le prix du petit bout ?), où veux tu que je trouve cela maintenant ? Alors j'imagine que tu te laches lorsque tu vois de beaux objets artisanaux et artistiques.

Thérèse said...

Virginia,
Yes I am (fortunate) and try to keep it in mind.

Christian,
magnifique oui et écouter les artistes parler des symboles qui y sont représentés est passionnant.

Babzy,
we wanted to speak to the artist but he was so concentrated... just the time to ask if I could take a picture or two.

Miss Yves,
je reviedrai sur la fermeture des parcs mais c'est bien triste en effet. Et par la bêtise de certaines démarches à suivre l'ordre de priorité est inexplicable même pour ceux qui le dictent.

Joy, Daniel Ramirez deserves all the compliments he is getting.

Thérèse,
Tu veux dire ce petit oiseau qui possède un balancier (la pierre que l'on voit) et qui a fait "presque" craquer l'amie avec laquelle j'étais.

Olivier,
il faut avouer que j'ai plus craqué sur le village en lui-même que sur les oeuvres exposées même si certaines (dans certaines galleries) ont retenues toute mon attention sans pour autant correspondre à l'état de mes finances... :)

Bibi,
in a very well lit and long corridor, it would be perfect.

Hélène,
comme si souvent, tu touches en plein dans le mille.

Peter,
I should have measured the piece :)

Abe,
that why I keep the Intermezzo day alive!

Marguerite,
Il y en avait beaucoup, beaucoup, de toutes tailles et de tous prix.

Cergie,
En effet il est Très rare de voir d'aussi belles lampes dans les magasins où bien je n'en ai pas encore trouvé les adresses par ici.

Le "p'tit bout" était très abordable: 30$/22€.

L'envie de craquer me possède. Je fais d'abord le tour de tout ce qui est à voir sans m'adresser à qui que ce soit. Puis je repasse, pour ne m'arrêter que devant l'endroit où je sens, soit que j'achèterai quelque chose, soit que je ne pourrais me permettre d'acheter quoi que ce soit, vus les prix! Alors je me permets quelques photos, une bonne discussion et parfois un achat.

Parler personellement à un artiste, qui vit de son art, et à qui je ne peux rien acheter me fait mal.

Trotter said...

Hi Thérèse! Sorry for another long absence, but after a busy start of the year I decided to make a break during the Carnival week, anticipating new hard weeks ahead!!

Interesting works!!

Meanwhile, Blogtrotter 2 is at sea. Hope you enjoy and have a great week!!

Michel Benoit said...

Les indiens ne vivent plus que par le tourisme et leur art en est perverti, non ?