Wednesday, March 24, 2010

Looking for a job?

504 1
Downtown Phoenix, March 2010

Union demonstrators shouting slogans. Wages... benefits... nothing new. I could not find anything in the newspaper the next day and in fact I read that demonstrators are often hired...

L'union syndicale des charpentiers avait organisé une mannifestion: à la clé salaires et bénéfices... rien de nouveau. En fait les manifestants sont souvent des chercheurs d'emploi ou autres embauchés pour l'occasion.

9 comments:

claude said...

Tu veux dire que les manifestants sont employés pour manifester ?

Thérèse said...

Je me suis mal exprimée: en fait des chercheurs d'emploi ou autres...

Olivier said...

remarque cela c'est deja vu des manifestant payer pour faire le nombre, donc cela n'aurait rien eut de surprenant. Je vois meme combat dans tous les pays du monde

Miss_Yves said...

"Que veut dire "Unfair"dans le contexte de cette manifestation ?

Cergie said...

J'ai compris comme Claude : que des personnes ont été embauchées pour manifester comme dans un thêatre pour faire la claque et assurer le succés de la pièce.
Les charpentiers sont sans doute un corps de métier très important aux EU où les maisons de bois sont monnaie courante. Notre fille et son compagnon viennent d'acquérir une maison entiérement en bois ce qui n'est guère fréquent en France.
(J'ai du mal à comprendre le pourquoi de cette manifestation au pays de la libre entreprise)

Thérèse said...

Très peu de réponses à mes questions ce jour là... ils étaient plutôt intéressés de savoir pour quelle station de télé je travaillais (!) :)
Les manifestations sont en effet très peu nombreuses par ici. Et celle-ci ne regroupait qu'une vingtaine de personnes qui scandaient quelques phrases au son d'un sifflet.

Bibi said...

I like the angle on the first photo. A very lively shot.

hpy said...

Il y a le coté "looking for a job" mais il y a aussi le coté "looking for someone for the job" que je rencontre souvent malgré le nombre de chômeurs très élevé! Certains jobs, beaucoup même, ont beaucoup de mal à trouver preneur, pas seulement dans mon domaine, mais aussi dans d'autres. Si cela continue, des métiers entiers disparaitront, et avec eux des services que nous considérons aujourd'hui comme normaux. Faute de trouver quelqu'un à embaucher.
Cela n'empêche pas qu'il faut respecter ses salariés et en prendre soin.

Bergson said...

quoi le droit de grève existe encore ;-)