Thursday, September 8, 2011

Symbolic Hopi Basketry #4

781 1
       Basket plaque, 1915-1950 from the village of Orayvi

Baskets and plaques are made of different grasses, yucca leaves, willow, bear grass, devil claws… and natural dyes and used for food or ceremonies.

Les corbeilles et “plaques” (corbeilles plates) sont faites de différentes herbes, feuilles de yucca, de saules, d’herbe d’ours, de griffe du diable… et de teintures naturelles. Elles sont utilisées pour la nourriture ou pour les cérémonies.

781 2
       Basket, “Old #9 Train, 1998 (not 100% sure though...)


11 comments:

Olivier said...

la 2eme me fait penser a "Vertigo" ;)
cela fait un tres beau plat

Daniel said...

Magnifiques vanneries.
J'adore..
A +

Miss_Yves said...

Très bel artisanat!
La 2 a un style psychédélique, c'est vrai à la manière de Vertigo .
Qu'est-ce que "la griffe du diable", comme plante ?

code: water

Ce n'est pourtant pas un hommage à la terre (quoique...)et à l'au !

Vicki Lane said...

Such artistry! I'm enjoying this series of posts. Though I've never visited this area, the books of Tony Hillerman make me feel as if I know the place.

Thérèse said...

Miss Yves,
Harpagophytum procumbens, communément appelée « griffe du diable » ou « racine de Windhoek » (du nom de la capitale namibienne), plante herbacée vivace du genre Harpagophytum, de la famille des Pedaliaceae, tire son nom savant du grec harpagos (crochet, grappin) évoquant bien sûr les aiguillons de ses fruits lignifiés.
Says Wikipedia

T. Becque said...

The greatest of patterns!

James said...

I like Native American art. This reminds me of the art I saw when I drove through the Southwest on the way to California. Nice posts!

Daniel said...

Merci pour l'info sur les clôtures.
Petite anecdote notre guide nous a expliqué que jamais les chauffeurs américain, n'accepteraient que leur camions, autocars soient équipé d'un mouchard comme en France.
Seulement voila, paradoxe, une camera à l'avant du car filmait en permanence tout l’intérieur et en plus à chaque arrêt, le chauffeur notait scrupuleusement tout...
A chacun sa notion de liberté...

claude said...

J'admire ce travail (les bijoux sont très beaux. Je me rappelle qu'une année, la Maman de Julia tricotais une couverture avec une laine spéciale qui rendait une couverture indienne. C'était très beau.

Babzy said...

j'adore les paniers , j'en veux un ! ;)

galatea. said...

cool blog! xx