Tuesday, October 14, 2008

Beyond recycling (1/3)

Photobucket
Chandler, Tumbleweed Park

We have no more choice but to find a solution regarding plastic bags and styrofoam!
Reduce, reuse, recycle, recycle!

Il n’y a plus de choix, il est temps de trouver une solution pour les sacs plastiques et les polystyrènes.
Réduisez, réutilisez, recyclez, recyclez !

18 comments:

Château-Gontierdailyphoto said...

En France il n'est plus distribué de sacs plastique...donc plus besoin de le recycler.
Pour reste le recyclage existe sous différentes formes en fonction des régions.

Olivier said...

nous parlons de la meme chose tout les deux today. Le recyclage est devenu tres important, mais souvent l'etat ne sait pas quoi faire de tout ce qu'il recupere. Et puis pas encore gagner dans la tete des gens.

Daniel said...

Dire que quand ces sacs apparurent cela nous sembla une bénédiction et cela se termine en malédiction !!!!
Bonne journée ^_^

Cergie said...

Y a du progrés en France, on ne voit plus (il me semble surtout grâce au fait que les collectivités peut être plus que les particuliers sont sensibilisées) trop de détritus le long des rues, des routes de campagne, ni de sacs plastiques "décorant" les arbres notamment le long du couloir rhodanien
Une des solutions : emporter ses paniers avec soi pour faire ses courses

Therese said...

Laurent c’est vrai et je l’ai remarqué cet été. Par contre il y a encore tous ces petits sacs individuels accompagnant chaque fruit, chaque légume, chaque morceau de viande ou chaque charcuterie… sont-ils biodégradables ?

Olivier, je m’en irai voir…

Daniel, amusant ce regard sur les choses du passé. Maintenant c’est principalement le changement entre les produits polluants et les produits bio. On redécouvre le vinaigre, le savon de Marseille etc.… que certains d’ailleurs n’ont jamais abandonnés. Essentiel ici à cause du climat et de la pollution due aux insecticides…

Lucie, il me manque une poubelle « recyclage papier » simplement assise à côté de ma boîte aux lettres ? Mais il y a du progrès tant qu’il y a de l’espoir.


Plastic bags are not distributed anymore in France and that’s a big +
Notions and beliefs are changing everywhere and we start using friendlier products. Progress is made.
We are still using too much paper and producing too much garbage.

Bibi said...

Way too many plastic bags here; just awful. I cry when I think of the damage they do.

Good post. Sorry I've been away so long.

Cergie said...

Thérèse, Olive et moi soliloquons alternativement sur un blog ou sur l'autre soit à Evry soit à Cergy.
Cela fait un dialogue en stéréo
;o)
En ce qui concerne ton recyclage de papier, tu me déçois fort et tu as encore des progrés à faire en effet, tu ne retournes pas tes enveloppes pour les réutiliser ?

Cergie said...

Tu ne plies pas avec soin ton papier de soie du pain comme papier toilette ?

Therese said...

Les enveloppes? Quelles enveloppes?
lol

Therese said...

Papier de soie du pain, vous devenez trop raffinés pour moi les francais!

Therese said...

On recycle les bidets par contre: voir mom post du 27 aout...

Marguerite-Marie said...

C'est sûr qu'il FAUT que tout le monde s'y mette .J'ai toujours un cabas pour faire mes courses mais non je ne recycle pas le papier"de soie" pour des usages moins nobles.
Je viens de regarder les derniers posts j'aime bien le jeux pour les enfants et surtout le Navajo. lors de notre voyage il y a 2 ans en californie j'ai beaucoup aimé nos incursions en territoire navajo et leur artisanat. A ce sujet, je ne suis pas du tout roman policier mais notre guide m'avait parlé de Hillermann dont les romans policiers se passent dans les territoires navajo (avec leur coutumes et croyances et sagesse). J'ai surtout apprécié un des derniers, autobiographique," Rares furent les déceptions".

Webradio said...

Oui tout s'améliore, mais il y a encore du travail...
Si nous y mettons tous, on va y arriver à la rendre propre notre Terre !

Bergson said...

et si on consommait moins ! chiche !!

pas facile

hpy said...

Plastic bags ARE STILL DISTRUBUTED in France. A moi par exemple, car habitant un endroit où les conteneurs personnels ne peuvent être utilisés (problème d'accessibilité), la comcom a décidé de continuer l'utilisation des sacs pour quelques cas. De même, sont distribués des sacs jaunes pour tous pour y mettre les produits recyclables, comme les emballages en métal et en plastique, ainsi que le carton. Ceci forme les EMR ou les Emballages Ménagères Recyclables.
Le recyclage est d'ailleurs devenu une industrie luccrative. Les comcom augmentent le prix de la taxe aux habitants*), elles donnent les produits à trier aux récupérateurs et touchent l'argent de la vente aux industrielles qui transforment la matière première ainsi fabriquée.
Les trieurs/récupérateurs n'y perdent pas non plus, et il y en a beaucoup d'autres qui gravitent autour de cette nouvelle (pas si nouvelle, n'oublions pas les ferrailleurs d'antan) industrie.
Les sacs poubelles (je parle de nos sacs jaunes notamment) sont aussi récupérés et récyclés.
Pardon de ce petit cours sur les EMR, mais il circule tellement de mauvaise information sur le net que j'ai voulu éclaircir la question - puisque je SAIS, je ne CROIS pas savoir. (Pour une fois)

*) Les comcoms prétendent que le tri leur coûte cher, et la surtaxe ainsi touché est souvent utilisée pour des activités qui n'ont rien à voir avec les déchets, par exemple le financement des associations. Je n'ai rien contre le fait qu'on finance des associations, mais j'aimerais que les comcom aient l'honnêteté de dire ce qu'il en est, au lieu d'essayer de nous rouler dans la farine. Peut-être ferions-nous plus volontiers le tri si nous savions ce qu'il en est, au lieu de penser que le tri coûte cher.

Therese said...

M-M (Marguerite-Marie) J’ai moi-même un grand panier en osier acheté sur un marché en bordure de mer Adriatique qui fait bien des envieux…c’est fou ce que cela peut contenir. Tony Hillerman a même fait éditer un guide sur les territoires indiens où l’on peut retrouver les endroits décrits dans ses livres.
P.S. Et à l’intention de Lucie, à défaut de recycler le papier de soie on peut recycler les rouleaux de papier toilette…

André, chacun son petit coup de pouce.

Hélène, un grand merci pour cet éclaircissement qui parle par lui-même. On économise d’un côté, on dépense de l’autre et pas toujours pour la même cause, dommage. Ces plastiques me rappellent les nouvelles lampes CFL qui contiennent une faible quantité de mercure. Que fait-on lorsque l’une d’entre elle casse ? Il faut un début à tout peut-être.

Bergson a le mot de la fin : CHICHE !!

To sum up a good idea would be to move to Château-Gontier, a town without plastic bags. Educate all generations without crying, reuse plastics and papers and leave Mother Nature breathe.

I READ SOMEWHERE THAT “RECYCLING TWO WINE BOTTLES SAVES ENOUGH ENERGY TO BOIL WATER FOR FIVE CUPS OF TEA!”

hpy said...

Un commentaire à recycling two wine bottles etc. Il ne faut pas oublier nonplus toute l'énergie que nous consommons à recycler les choses. Le transport à la déchetterie ou au centre de tri, les tapis de tri qui tournent, les chariots qui roulent, qui chargent ensuite les balles sur les camions (le centres sont rarement embranchés fer ou fluvial, quoique cela arrive, mais dans ce cas le destinataire doit l'être aussi), le transport (route, mer ou fer) à l'usine qui transformera la matière première. Souvent ça part en Chine, d'ailleurs. Pareil pour la transformation des déchets en biomasse. On utilise pas mal d'énergie là aussi.
Mais je ne dis pas qu'il ne faut pas trier et recycler. C'est tout à fait nécessaire, mais il faudrait peut-être surtout commencer à réduire, avant de recycler. Les biscuits qui sont emballés individuellement avant d'être mis dans une boîte, qui elle-même est mise dans un carton, ça fait pas mal d'emballage, non?

Therese said...

Oui Hélène et les autres, cela fait en effet énormément d'emballage! Sans compter le côté imprimerie sur les emballages: que d'encre, que d'encre su service de la publicité.