Tuesday, November 18, 2008

Town Lake 2/3

185

Tempe, Mill Avenue bridge


Floods do occur in Arizona and when this occurs it’s impossible to cross the Salt River other than by bridge. In the 1870’s people used to cross the river by ferry (a wooden one) secured to a cable stretched across the river.
In 1909 the funds allowed a bridge to be built. But the Ash Avenue bridge was designed for wagons not for automobiles.
In 1931 the Mill Avenue bridge replaced the Ash Ave bridge which was demolished around 1990 due to safety concerns. One part of the bridge remains as an historic artifact.

Les moussons font partie de la vie en Arizona et quand il y a une inondation il est impossible de traverser la Salt River autrement que par un pont. Dans les années 1870 les gens traversaient la rivière grâce à un ferry en bois sécurisé par un câble tendu de part et d’autre de la rivière.
En 1909, les fonds le permettant, un pont fut construit. Le pont de Ash Avenue fut conçu plus pour les chariots que pour les autos.

En 1931 le pont de Mill Avenue remplaça le pont de Ash Avenue qui fut démoli en partie, aux alentours de 1990, pour raisons de sécurité. Une portion du pont subsiste en tant que construction déclarée historique.




Photobucket


Tempe, Ash Avenue bridge

18 comments:

claude said...

Après les ponts de Paris chez Peter, d'autres ponts très loin. Ils ont eu raison de conserver une partie de l'ancien pont en bois, il est magnifique.

Daniel said...

Architecture impressionnante ce pont en bois, il eut été dommage de le détruire...
Bonne journée ^_^

Marguerite-Marie said...

j'aime beaucoup ces deux posts sur lesponts et en particulier la deuxième photo ...on a souvent vu des drames aucinéma dans ce décor.
J'ai suivi cette rivière il y a 3 ans bientôt lors d'un très beau voyage.

claude said...

Je viens de réaliser que tu n'ahabites pas très loin (tout est relatif là-bas) de chez mes amis de Salt Lake City. Nous y allons en juin 2009.

hpy said...

Les structures en bois (et pourquoi pas en d'autres matériaux aussi) sont très impressionnantes. Ici on pourrait jouer à cache-cache, et se cacher derrière les troncs, comme dans une forêt.

Cergie said...

Elle est somptueuse cette structure de bois, on se croirait dans une forêt, celle du petit poucet, tiens. On s'y perdrait.
(Je vois qu'Hpy a eu la même impression)
Les pionniers devaient traverser les rivières sans pont, ils profitaient parfois qu'elles soient gelées, avant la débacle ; car s'il fait si chaud chez toi, ailleurs il fait si froid dans ce pays qui est un continent (cette histoire je la tire du premier tome du livre de Laura Ingalls "la petite maison dans la prairie")

lyliane said...

C'est la saison des ponts en ce moment! magnifique de pont qui date des cow boys!

Therese said...

Claude, à chaque jour son pont…
Phoenix/Salt Lake City : 1000 kilomètres pensez-y en élaborant votre périple.


Daniel, n’est-ce pas ?

Marguerite-Marie, et vous n’êtes-pas passée ? lol

Hélène, il y avait seulement des araignées ce jour-là pour jouer à cache-cache.

Lucie, la seule forêt à Phoenix ! Si on veut lire dans le même esprit il y a le magnifique livre de Marian Calabro sur la « Donner Party. »

Lyliane, le sens pratique des cow-boys on devrait apprendre un peu plus à s’en inspirer.

Olivier said...

j'adore la dernière photo, car j'ai l'impression de me voir dans un film américain, quand cela se passe sur les plages sous les pontons....

Therese said...

Exactement! Ah si on pouvait avoir la mer en prime à Chandler!

Pas-a-pas se fait notre chemin said...

bonjour chandler
j'adore ta photo
a bientot
patrick

delphinium said...

ben moi comme plusieurs qui ont laissé des commentaires avant, j'aime beaucoup la deuxième photo. La structure est très belle et le cadrage de la photo parfait. Si j'étais un castor je serai très content de venir me faire les dents sur le ponton. Mais malheureusement je ne suis pas un castor, je n'ai pas de grandes dents même si elles sont toutes là. Enfin je crois, il faut que j'aille compter! Bises

Bergson said...

Novembre est le mois du pont il semble.

la deuxième est magnifique
la première me fait penser une chanson de souchon

Webradio said...

Super ces bois pour le pont...

Miss_Yves said...

Les deux ponts des photos 1 et 2 sont tellement stylisés qu'on les croirait emballés par Cristo !
Quant à la magnifique structure de bois , elle me fait penser au travail des charpentiers sur les bateaux ou dans les combles des châteaux

Therese said...

Patrick, tu vas pouvoir te reposer maintenant…

Delphinium Castor ? On aurait tout vu, non non pas question. Nous tenons trop à voir toutes ces photos qui se baladent sur le net sans les voir rongées.

Bergson, roi de la tech ! Comment fais-tu pour mettre une chanson dans les commentaires? Je ne sais rien faire. En plus c’est une chanson pour « mecs » que je connais pour l’avoir entendue en boucle, on se demande bien pourquoi, à la réentendre. lol

André, la question c’est de savoir d’où ils ont fait venir le bois.

Miss Yves, c’est une construction très insolite pour la vallée.

Anonymous said...

Thérèse, tu n'étais pas là, mais dans les années 70 nous avons eu des inondations terribles, et on ne pouvait plus utiliser de pont DU TOUT, sauf le pont du chemin de fer à Tempe. C'était impressionnant, ces flots boueux, roulant des troncs d'arbres et se fracassant sur les piliers des ponts. Nous avons pu amener mon frère à l'aéroport juste avant qu'on ferme le pont de l'autoroute, le dernier pilier menaçant de s'effondrer! La maternelle d'Alex a emmené les enfants voir ça, tant c'était exceptionnel!

Therese said...

Oui effectivement cela ne devait pas être amusant du tout, le train s'appelait Hattie B d'après les documents...
Un grand merci pour ce témoignage!