Thursday, December 4, 2008

The word SKY

193
Chandler,

What would you like to say about the word « sky/heaven? »

« The sky is the daily bread of the eyes.” Ralph Waldo Emerson, 1843

Did it ever happen to you to spend a day without at least see a little corner of the sky ?


Qu’aimeriez-vous dire à propos du mot “ciel?”

« …Sa vie fut le ciel et l'enfer : l'enfer quand elle ne voyait pas Julien, le ciel quand elle était à ses pieds… »Stendhal, Le Rouge et le Noir, 1830, p. 116.

Vous est-il arrivé de passer un jour sans voir ne serait-ce qu’un petit bout de ciel ?

17 comments:

hpy said...

Le ciel, rougit-il de honte ou de plaisir?

Olivier said...

Un superbe ciel sorti des enfers.

"Vous est-il arrivé de passer un jour sans voir ne serait-ce qu’un petit bout de ciel ?" Malheureusement oui, avant je travaillais en sous sol, et pour certain projet informatique important on ne sortait pas pendant un ou deux jours.

sur le ciel j'aime bien cette phrase de claudel
"Même pour le simple envol d'un papillon tout le ciel est nécessaire."

Pour les indiens tu as bien raison, il est temps que les peaux rouges gagnent a la fin (du moins c'est ce que dois penser l'entraineur du club ;o)) )

claude said...

Est on au ciel ou en enfer avec ce feu dans ce ciel. Sûr que le ciel est le pain quotidien de nos yeux. Comment ne pas lever les yeux alors que nous pouvons y voir tant de beaux "paysages". je vais mettre quelques échantillons tt'à l'heure.

Cergie said...

On a souvent invoqué le ciel, en y mettant beaucoup de monde. J'écoutais hier une émission / l'embaumement, les Egyptiens faisaient cas du coeur et non du cerveau. Lorsqu'on avait le coeur lourd, cela voulait dire qu'on avait beaucoup de choses à se reprocher
Le coeur était laissé en place ou remplacé par une pierre précieuse en forme de coeur. Avoir un coeur de pierre donc ne signifiait pas ce qu'il signifie pour nous.

C'est à cause des ciels surtout que j'aime voyager, que ce soit dans l'année / les saisons ou par rapport aux régions. Il est un coin au milieu de ma route vers Epinal, c'est du coté de Vitry le François, où les ciels me laissent toujours pantelantes

Cergie said...

Pour répondre à ta qestion, oui cela m'arrive, mais pas souvent...

Tempête

Miss_Yves said...

Un ciel rougeoyant, tourmenté, ambivalent comme la passion ou, tout simplement ...la vie .
J'aime bien le rapport-en creux-entre les deux citations.

delphinium said...

Il est beau ce ciel tout floconneux. Tout rose de plaisir. Pour répondre à la fameuse question, je ne pense pas qu'il me soit arrivé de passer une journée sans voir un bout de ciel. Même si je reste chez moi, je regarde toujours un peu par la fenêtre et entre les bâtiments je vois un petit bout de ciel. Mais il y a des jours où même quand je le vois, ce fameux ciel, je suis tellement perdue dans mes pensées et dans mes soucis, que je ne vois plus rien, l'enfermement alors que je suis en liberté. Une étrange impression de tomber dans des abimes sans fond, et quand je relève la tête et que je me rends compte que je suis en train de tomber, j'essaie alors de me raccrocher à un bout de nuage ou à un rayon de soleil. Heureusement qu'il y a le ciel, pour nous empêcher de regarder nos chaussures, de s'enfoncer dans nos soucis. Avec le ciel, on est tiré vers le haut et on s'élève doucement.

Bises!

Daniel said...

Ciel ! Du matin ou du soir, difficile de faire la différence sur un photo... :o))
Bonne journée.

Marguerite-Marie said...

Ruijenn deuz an noz
Glao antronoz

rougeur au ciel le soir
de la pluie le lendemain...
proverbe breton
mais ce ciel est sans doute du matin et alors attendons!

lyliane said...

superbe ce ciel! des moutons dans le ciel c'est signe de beau temps de courte durée,et le rouge c'est signe de grand vent, tout du moins ici dans le nord de la France.

Therese said...

Hélène, vu de notre jardin: de plaisir. Le ciel a du vouloir aider les dernières tomates à mûrir mais ce sera sans succès, les nuits sont bien froides maintenant.

Olivier, « Même pour le simple envol d’un papillon tout le ciel est nécessaire. » Cette phrase colle tellement bien au petit papillon dont je recherche toujours le nom…

Claude, que fais-tu avec les échantillons ? Une salade mixte ?

Lucie, on n’emporte jamais le ciel avec soi dans sa petite valise n’est-ce pas ? Il nous suit, toujours d’humeur changeante. Mais quand ses compagnons de route s’y mettent, alors il peut nous arriver d’en prendre plein la figure pour rester poli…
Poids plume versus poids lourd du côté des momies, intéressant concept.

Miss Yves, en tout les cas si captivant. On ne s’en lasse pas. Et il est bien difficile à décrire/raconter aux aveugles.

Delphinium, lever les yeux au ciel ce n’est pas donné à tout le monde (voir le commentaire d’Olivier) mais avec de bonnes chaussures… C’est un des seuls personnages qui ne me contredit jamais, j’aime beaucoup le ciel.

Daniel c’était hier soir tout simplement à 17h30… et dans un quart d’heure il se lève…

Marguerite Marie, ce proverbe breton s’appliquera t’il à l’Arizona ? Pour le moment c’est nuageux. Vous parlez le breton couramment ?

Lyliane, un bulletin météo s'imposera un peu plus tard dans la journée.

Bergson said...

moi aussi j'ai fait la taupe pendant quelques temps dans ma jeunesse
je n'étais pas le poinçonneur des Lilas mais je travaillais en sous sol.

Virginia said...

Your sky is breathtakingly beautiful. Wonder find when the heavens are painted such vibrant colors.
V

Jules said...

Stunning colours - just magical!!!!

Pas-a-pas se fait notre chemin said...

magifique rien de plus a dire
patrick

Miss_Yves said...

Oh!je crois avoir compris quelque chose...qui m'avait échappé jusqu'ici.

Therese said...

Saurons-nous (j'espère ne pas me tromper en disant nous) de quoi il en retourne?