Tuesday, February 17, 2009

1,3,4 or 6 egrets?

241
Chandler,

He sees six of them.
They see one.
I see four.
How many do you see?

Il en voit six.
Ils en voient un.
J'en vois quatre.
Combien en voyez-vous?

23 comments:

hpy said...

Si je dis sept?
Le problème avec les maths, c'est qu'il faut bien préciser les choses, mais heureusement ta photo est là pour prouver qu'il peut y avoir plusieurs bonnes réponses.

Olivier said...

superbe lumiere sur ce reflet. je vote pour quatre.

Daniel said...

Tout dépend de quel coté du miroir nous sommes ?
je peux compter sept images... oui mais voila ! ! ! !
Bonne journée ;-)))

delphinium said...

J'en vois 4 qui sont en chair et en plumes.
Mais bon, ça c'est parce que j'ai pas encore trop bu. Enfin c'est pas vrai, parce que je viens de me fracasser la tronche chez dame hpy. Allez voir. :-)
Elle est drôle cette photo, c'est bien vu. Ils doivent bien rigoler les trucs en blanc. Des vedettes d'un jour sur le blog d'une vénérable jeune dame aux USA. Et ils font le tour du monde. Bises!

claude said...

Je dirais 4 aussi.4 vraies 3 en reflets. Delph parle de chair et de plumes, si on plume une aigrette est- ce que la chair est bonne ?

Miss_Yves said...

Joli!!!!!!!!!
4 réels +3 reflets =7
Excellente réflexion /reflection sur les concepts de réalité et d'illusion
(A suivre)

lyliane said...

4 vraies, trois reflets, l'une d'elle n'a pas intérrogé son joli miroir.

Miss_Yves said...

Vu l'énoncé, (Six un, quatre)il y a peut-être une autre astuce(diabolique):
une image dupliquée, multipliée par 4 ?

Virginia said...

sept aussi!
V

alice said...

Quatre en vrai et sept en rêve...Elles me semblent plus grandes que les aigrettes du golfe du Morbihan.
Le genre de photo qui fait aimer la photo, n'est-ce pas?

Thérèse said...

De 1 à 7 les chiffres s'emballent.

From 1 to 7,the numbers are on the loose!

Cergie said...

Les oiseaux ont de drôles de notion d'arithmétique. Et toi tu y adhères.
Tiens je me souviens d'une photo que je n'ai jamais publiée. Le message est même déjà fait. Je la mettrai pour toi sur "Passerelle"
J'avais dit aussi une fois
C’est drôle les mathématiques de la vie. Quand on les partage, les peines sont moins lourdes et les joies sont plus grandes.
Certaines choses absurbes semblent si évidentes.

Cergie said...

Ceci posé, j'adore les lignes de niveaux avec ces oiseaux en long posés comme des agrafes...

Cergie said...

Et il y a aussi des boutons buissons
:)

sions

sions, sions, sions du bois,
pour la mère, pour la mère,
sions, sions, sions du bois
pour la mère Nicolas...

Peter said...

Tu avais oublié de mettre le 7 en rubrique! On a le droit de voir 7? :-)

Bibi said...

I'll say 7. Real or not! Clever photo for 'e'!

Miss_Yves said...

Examinons l'énoncé d'une autre façon :
L'oiseau de dos voit 3 autres oiseaux ET leurs reflets qu'il prend pour de vrais oiseaux =6

Thérèse voit 3 oiseaux de face et un oiseau de dos =4 mais ne voit pas les reflets _ ou du moins les considère comme une illusion .

Donc l'oiseau se laisse prendre au leurre, mais pas Thérèse!

D'un autre point de vue , l'oiseau de dos voit 6 arbustes mais ne voit pas ses congénères (réels ou reflétés )...

Pourquoi ?

Thérèse said...

Miss Yves, eux (les arbustes) se tiennent tranquilles lorsqu'on fait la courte échelle pour ne voir que son nombril dans la p'tite rivière...
Dans ce cas là on ne sait plus compter que jusqu'à un et on rate bien des choses.

Miss_Yves said...

De plus en plus énigmatique !

Thérèse said...

Miss Yves: En me relisant je peux voir que ce que je voulais dire est rudement mal exprimé. Voilà ce que c'est que de courir toute la journée. lol

Si l'oiseau se perche sur l'un des buissons pour se regarder le nombril dans la p'tite rivière il ne verra alors que sa propre petite réflection, ignorera ses voisins éventuels et ratera bien des choses.

Il est temps que je fasse apparaître un nouveau post...

Marguerite said...

Que je t'avoue quelque chose, ne le répète pas : je ne sais compter que jusqu'à sept en vietnamien...

Miss_Yves said...

Thérèse, je me suis amusée à pasticher tes libellés énigmatiques, à la manière des problèmes de logique,(comme ceux que propose Daniel) et j'ai eu l'impression de t'avoir froissée .Excuse-moi si c'est le cas,
mais crois-moi, c'était sans malice, juste des jeux sur les mots .
C'est la différence entre virtuel et réel où l'intonation, le regard, expliquent l'intention .
Aurons-nous la clef du mystère ?

Thérèse said...

Aucun malentendu, seulement un problème de virtuel versus réalité comme tu l'as très bien écrit.

Côté mystère, il reste entier, lol