Tuesday, August 16, 2011

Bees

Photobucket
Phoenix, 2008

Brenda in her last post was hoping her readers would take time to “taste” the work of one of the Poet Laureates – who are in charge for one year of promoting poetry – Brenda provided us with a list to choose from.
Here is part of a poem by Mona Van Duyn, the first woman to be appointed poet laureate of the United States in 1992.

…Searching fingers sort and lay bare, they need
the idea of bees—and yet, under their touch, the craze

for life gets stronger in the squirming, whitish kind.
The men do it. Making a claim on the future, as love
makes a claim on the future, grasping. And I, underhand,
I feel it start, a terrible, lifelong heave
taking direction. Unpleading, the men prod

till all that grubby softness wants to give, to give.”

“A time of bees” 1964 Mona Van Duyn (1921-2004)

Dans son dernier billet Brenda espérait que ses lecteurs prendraient le temps d’aller à la découverte d’un des « poètes-lauréats » chargés de promouvoir la poésie pendant une période d’un an, Brenda nous fournissant même une liste à cet effet.
Ci-dessus un extrait d’un poème de Mona Van Duyn qui fut la première femme poète-lauréat pour les Etats-Unis en 1992. Le genre de poésie que je n’ose  traduire. En fait elle sauve d’une poubelle des abeilles  rescapées d’une extermination… un poème plein de métaphores.

19 comments:

Olivier said...

mes "ENORME" lacunes en anglais ne me permettent pas de lire et comprendre les poesies, dommage. Dans ma prochaine vie, je suivrais mes cours d'anglais avec plus de serieux ;)

T. Becque said...

Really lovely. The flower like paper with the delicate bee coming in for a landing.

cieldequimper said...

C'est sûr que ce n'est pas une guêpe ?

Quant au poème, serait-il prémonitoire ?

Thérèse said...

Ciel de Quimper, a cause du pollen sur ses pattes je pense a une abeille.

Cergie said...

Une abeille chez moi (Cergipontin) aujourd'hui, du genre que je rencontre un peu partout mais que je ne sais nommer. Je viens de récupérer un petit fascicule sur les abeilles sauvages, il y en a parait-il plusieurs centaines d'espèces en Suisse et en France ! Les apiculteurs recupèrent les essaims qu'on leur signale.
A une époque j'avais beaucoup de visiteurs d'expression anglaise, très attachés au langage. Ils me manquent mais il m'ont laissé une forte empreinte.
Pour traduire il faut être porté par les mots, c'est une expérience que j'ai eu la chance de faire avec deux poètes et une traductrice ici.
Le poème de Stephen a été publié par la suite.

Daniel said...

L'image est une poésie en elle même!
Belle prise.
A +

claude said...

Me revoilà Thérèse !
Je ne suis pas contre le sauvetage des guêpes et des abeilles, surtout ces dernières (qui sont en train de se faire bouffer par les freûlons asiatiques)) mais ces bêtes ne font pas partie de mes fréquentations.
C'est comme ça depuis que je suis toute petite.

hpy said...

Je ne suis pas très "poésie", c'est un genre littéraire que j'ai souvent du mal à comprendre. Je crois que je préfère les abeilles aux vers...

Abraham Lincoln said...

I like the bee better than the poetry but that's just me.

Marcie said...

Magical image!! I can hear the bees buzzing!!!!

Bibi said...

Lovely poem to go with a beautiful photo.

Miss_Yves said...

Magnifique photo!
Coquelicot ou pavot ROSE ?

La texture semble du crépon ...
Je vais aller voir le site de Brenda

Code "persom " avec un M

Miss_Yves said...

Comme je suis têtue, j'ai fait un Test /photos
ou point !

Concluant
Voir lien à suivre
observe mon commentaire ancien à Daniel + le dernier commentaire
Entre temps, j'ai changé la photo de mon profil

Miss_Yves said...

http://photograff.blogspot.com/2011/03/lesprit-descalier.html

Thérèse said...

Missive,
de par sa capsule ce devrait etre un pavot...

Bergson said...

il faut sauver les abeilles
il en reste si peu

Diane AZ said...

The image and poem go together perfectly. I love the light and shadows on the flowers!

Fifi said...

Joli robe plissée mauve pour le pavot visité !
Pour la poésie en anglais, j'en suis au même point qu'Olivier :-)

Vicki Lane said...

A beautiful shot -- and I loved the bugs in your previous posts.