Wednesday, September 14, 2011

Estun-Bah 1/2

786
                                   Tony Duncan, Heard Museum, July 2011

The word "Estun-Bah" (the band's name) is an Apache word meaning "For the Woman."

Tony Duncan is of the Apache and Arikara, Hidatsa and Mandan nations.
Darrin Yazzie belongs to two of the  Navajo’s clans.
Jeremy Dancing Bull grew up on the Fort Berthold Indian Reservation, North Dakota.


Le mot “estun-Bah” (le nom du groupe) est un mot Apache qui se traduit par « Pour la Femme.»


Tony Duncan est un Apache des peuples Arikara, Hidatsa et Mandan.
Darrin Yazzie fait partie de deux clans Navajos.
Jeremy Dancing Bull a grandi sur la réserve indienne de Fort Berthold dans le Nord Dakota.



At the Heard Museum:
The title of the piece: "As the sun rises" 
Flute: Tony Duncan
Acoustic guitar: Darrin Yazzie
Percussion: Jeremy Meyers


14 comments:

Olivier said...

très sympa avec la vidéo

Babzy said...

Merci pour la vidéo :)

Daniel said...

Un chef indien tel que dans l'imaginaire!!
Très belle musique et Bravo pour la stabilité de la vidéo rare chez les amateurs.
A + :))

Miss_Yves said...

Beau profil grave: on dirait une médaille.Bravo!
"estun-Bah” , est-ce le titre du morceau ?
la vidéo est remarquable de netteté aussi bien sur le plan visuel que sonore .

Thérèse said...

Miss Yves,
rien ne t'échappe!
Le titre "As the sun rises" je vais le rajouter...
Un jour je m'amuserai à traduire ce que Tony Duncan a dit au Heard Museum sur ses souvenirs d'enfance avec son père lorsqu'il se levaient tôt le matin et sortaient ensemble pour rendre hommage à la terre avant de commencer leur journée.

Abraham Lincoln said...

Very interesting post.

Miss_Yves said...

Merci!
Donc , si ce n'est pas le titre du morceau, nous aurons l'explication de l'emploi du mot "Estun -bah" dans 2/2

Daniel said...

Je viens de visionner en HD sur "YouTube", grandiose..:))

Bergson said...

superbe musique

James said...

I love it!

Vagabonde said...

I just discovered your blog – des photos splendides! Je reviendrai. Moi aussi j’ai écrit des billets sur les indiens, près de chez nous, mais ce sont des “Chérokees.”

claude said...

Contente que Vagabonde rejoigne ton blog. On devait se rencontrer à Paris au mois de mai dernier et ai été obligée de reporter mon voyage à cause de ma maman.
J'adore ! Je suis fan de musique country mais aussi de la musique Indienne. Ce joueur de flûte joue à la perfection. Merci pour cette vidéo.Elle est parfaite.

Delphinium said...

ahhhh c'est bien, j'ai dansé autour de ma table de salon, la danse de la pluie et ca marche, il pleut... :-)
trêve de plaisanterie, j'adore ce genre de musique. Et le monsieur, il a un joli costume chatoyant.

Cergie said...

Je crois que c’est à la station de RER Nation cet été que Reflex et moi avons croisé un groupe sud-américain qui jouait et proposait des CD. Reflex m’a glissé à l’oreille qu’il était équatorien (comme lui l’est à moitié). Ce groupe est doté d’ubiquité car il se rencontre et vend ces même CD un peu partout en France et sans doute dans le monde !